Je ne dormirai pas ce soir ...

Mis à jour : 28 nov. 2018


Comme beaucoup de parents, ce soir en endormant Luther je lui ai dit qu’il restait «un dodo» avant l’école... Sauf que cette nuit, je ne dormirai pas! Je ne dormirai pas parce que, probablement, j’aurai du mal à me dire que mon petit bébé, son aLtesse aux petits pieds devient un grand. Que je ne serai plus l’épicentre de ses journées (oh que c’est vilainement égocentrique, une maman). Que l’époque des câlins grasse mat’ au lit est finie, que dorénavant le réveil et les horaires scolaires rythmeront nos vies... Qu’il en est fini de l’école buissonnière !

Je ne dormirai pas parce que, vraiment, je n’arrive pas à y croire. C’est demain ... La rentrée!


Mais pas n’importe quelle rentrée.

Celle d’un projet fou, utopiste. La rentrée de près de 2 ans de dossiers, espoirs, rencontres, déceptions, colère, détermination, subvention, accord, changement de ministres, directions, médiatisation, recherche de petits potes... 2 ans à se dire qu’avec un tel prénom... forcément il allait bien réformer quelque chose.

2 ans à consacrer chaque parcelle de temps, d’énergie, d’espoir, d’envie à ce projet... celui d’une société « handicap inclus ». Je ne dormirai pas parce que, forcément, tout ça me fait cogiter sur la notion de handicap, sur les déficiences de Luther ... un peu, ses potentiels ... beaucoup.

Comment va-t-il vivre et percevoir cette aventure ? Comment va-t-il partager tout ça avec moi, lui qui est encore non verbal ?

Évidemment, j’ai peur !

Peur de m’être plantée.

Peur de ne pas avoir posé le choix juste, le meilleur, ... le (trois fois) plus mieux.


Je ne dormirai pas parce que, naturellement, j’ai envie de remercier toutes les personnes qui de près ou de loin ont rendu ce projet possible. Celles qui s’y sont impliquées corps et âme, celles qui l’ont soutenu, celles qui l’ont supporté et plus patiemment qui M’ont supporté pendant ces mois d’angoisses, de stress, d’indécisions.


Je ne dormirai pas parce que, évidemment, je vais passer la nuit à regarder son aLtesse

assoupie.

Écouter chacune de ses respirations, sereines ... paisibles, comme autant de F**k à toutes mes craintes.

Observer sa peau si lisse, ses traits si fins ... comme autant de F**k aux stéréotypes. Deviner, au travers d’éclat de rires assoupis, ses rêves ... vouloir les partager...

Vouloir le réveiller pour lui dire à quel point je l’aime, à quel point je suis fière de lui !


Je ne dormirai pas parce que ... peu importe ! Lui dort ... Et demain, Luther et ses petits potes envoient chier l’univers et rentrent dans l’ordinaire ! Et ça ... ça vaut bien une insomnie de plus !

Alternative 21 asbl

  • Page Facebook Alternative21
  • Instagram Alternative21

133 route de Philippeville
6010 COUILLET

©2018 by Alternative21 asbl - N° entreprise BE0652 902 743