• Page Facebook Alternative21
  • Instagram Alternative21

©2018 by Alternative21 asbl - N° entreprise BE0652 902 743

Alternative 21 asbl

133 route de Philippeville
6010 COUILLET

La lecture pour tous !

« J’ai accompli de merveilleux voyages, embarqué sur un mot ».


Que cette citation résonne fort en moi. Combien d’heures n’ai-je pas passé, allongée sur le ventre à dévorer des livres et à m’échapper vers d’autres mondes… Or, ce périple si joliment évoqué par Balzac est, hélas, encore trop souvent inaccessible aux enfants comme Luther, en situation de handicap intellectuel. Pourtant, lire dès le plus jeune âge permet à l’enfant de développer son vocabulaire et par extension ses possibilités de communication. Pour les bambins porteurs d’une déficience intellectuelle comme pour les autres … la communication est un facteur majeur de l’inclusion !

Alors on lit ?

Derrière cette question, se cache une recherche action universitaire portée par Alternative 21. Avant de vous dire à quel point c’est trop bien … un petit paragraphe technique pour vous poser le contexte :

L’an dernier, nous avons reçu une subvention du Fonds Houtman pour élaborer un programme de lecture partagée(1) enrichie, soutenu par la "Communication Alternative et Augmentative" (CAA) en vue d’améliorer l'apprentissage et l’utilisation du vocabulaire de base(2) pour les enfants en situation de handicap intellectuel et qui s’expriment peu ou pas du tout par la parole. Ce programme, mené en collaboration avec l’UCL, l’ULB et l’ULiège, devrait montrer une augmentation significative du vocabulaire des enfants. Voilà pour le paragraphe technique.


Des aventures… et beaucoup d’imagination !


Comme je vous l’écrivais, j’ai toujours adoré lire et je n’ai ni compris ni accepté que ce plaisir soit hors d’atteinte pour Luther et ses petits camarades. Avec une poignée de super professionnelles de la communication et du langage, on s’est retroussé les manches. On a choisi 5 bouquins, on les a décortiqués sous tous les sens, on les a adaptés, on a imprimé, plastifié, découpé des centaines de pictos et on est parti à la recherche de peluches, figurines et autres objets pour rendre le tout hyper concret.

Livres choisis :

Où est Spot mon petit chien

Comme Papa

C’est à moi ça

Génial ce chapeau

Ours brun, dis-moi ce que tu vois


Objectif poursuivi ? Permettre aux enfants qui ont des difficultés de parole et de langage de pouvoir interagir lors de la lecture de l’histoire, comme n’importe quel bambin qui s’extasie sur une image, veut ajouter son grain de sel à l’intrigue ou demander des explications sur son héros préféré…


A la rencontre du public


Ensuite, notre équipe de choc a commencé son tour des écoles. Durant cinq semaines, des ateliers lecture d’histoires sont ou seront proposés à l’école, à de petits groupes d’enfants. Les connaissances des enfants seront évaluées en début et en fin de programme, afin de mesurer l’efficacité de ces ateliers. Ont-ils appris de nouveaux mots ? Peuvent-ils raconter l’histoire à leur tour (et à leur manière) ? A la fin du programme, une conférence sera proposée, afin d’en expliquer les résultats. Et on espère bien prouver que OUI, la lecture est accessible à chacun et ce, quelle que soit sa déficience.

"Cette recherche action pourrait changer de manière radicale la manière de faire rimer lecture et déficience."

Tout cela est un peu plus abstrait que les projets que l’asbl mène habituellement, mais cette recherche action pourrait changer de manière radicale la manière de faire rimer lecture et déficience… et ça, c’est tout aussi important que le reste. Si vous avez envie d’en savoir plus, inscrivez-vous à notre newsletter ou rejoignez-nous sur nos réseaux sociaux ! Nous ne manquerons de vous tenir au courant des résultats de ce projet...


(1) La lecture partagée désigne les interactions entre un adulte et un enfant pendant la lecture d’histoires. (2) Le vocabulaire de base est un vocabulaire transversal, faisant référence aux mots fréquemment utilisés quel que soit l’environnement ou l’activité.